Podcast philo pour enfant : qu’est ce que l’effort?

Pour les adultes – Maine de Biran pose la question de l’effort, cette notion qui se fonde entre la philosophie et la physiologie de l’action. On peut constater que l’effort que livre l’homme se fait par la volonté servie par des organes.
Autant dire, précise le philosophe des sciences, Georges Canguilhem (1968), que Biran annonce une psychologie nouvelle qui prend place à côté d’une psychologie de la pathologie nerveuse et d’une science du sens intime.

Comment penser l’effort aujourd’hui? De quel effort parle-t-on? Le bonheur n’est-il accessible que dans le dépassement de soi? « Fais des efforts… Encore un effort… »
La réussite est une affaire de mérite : on n’a rien sans efforts…
Voici des phrases que vous avez sûrement déjà entendues (et peut-être même prononcées !) Mais à qui profite ces efforts que nous faisons ? Le mérite est-il vraiment une affaire d’efforts ? Et surtout, pourquoi l’effort se déploierait-il toujours dans la douleur ?
Comment penser l’effort aujourd’hui ? Le thème peut sembler à la fois banal et faussement suranné. Banal, d’une part, parce que l’effort est, pour paraphraser Descartes, « la chose du monde, la mieux partagée ». Depuis toujours, nous sommes enjoints à « faire des efforts », dans des domaines très variés de l’existence, pour apprendre à marcher, à l’école, dans nos relations avec autrui puis, plus tard, pour mener à bien des études et une vie professionnelle, trouver le bonheur dans notre vie privée et surmonter les « coups durs » qui sont le lot de chacun. Banal aussi, parce que, tel un marronnier des propos de comptoir, le thème est dans l’actualité, lorsqu’il s’agit de déplorer le « manque d’efforts » des « jeunes générations » ou la perte du « goût de l’effort », à l’école notamment. Ainsi, l’effort serait requis partout, et pourtant perdu, omniprésent dans les discours et si difficile à définir, si difficile à saisir aussi dans les actes. De quoi parle-t-on, de l’effort physique, démonstratif, ou de l’effort intellectuel, intériorisé, impalpable, mais dont les neurosciences visent à montrer la teneur somatique ?

Place aux enfants !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s