Musique du Lundi 22 mars 2021

Cette semaine (ou plutôt ce mois-ci vu que j’ai peu le temps à accorder à l’écriture sur le blog), on va parler Lana Del Rey, Unkle, Loïc Nottet, Tiggs Da Author, Mick Flannery, Eric Burdon, Hooverphonic, Mattafix, Gaétan Roussel, Kaleo, Biolay…

Lana Del ReyWhite dressChamtrails over the country


Avec Chemtrails Over the Country Club, la reine de la mélancolie a produit un septième album plus intimiste. Son éventail vocal s’est « assoupli » même si ses thématiques sont à peine plus large. A l’heure des débats sur la condition des femmes, dans cet album, Lana De Rey est toutes les américaines : des âmes féministes, mystérieuses et multiples. La musique est définitivement folk, loin des beats urbains actuels.

Dans White dress, elle se remémore ses années de serveuse.

« Sun, stare, don’t care with my head in my hands
Soleil, regard fixe, je m’en fiche avec ma tête dans mes mains
Thinking of a simpler time

Pensant à un temps plus simple
Like Sun Ra, feel small but I

Comme Sun Ra, je me sens petite mais
Had it under control every time

J’avais tout sous contrôle à chaque fois
« 
When I was a waitress
Wearing a white dress
Look how I do this
« 

Dans le clip de Chamtrails over the country club, on aperçoit la chanteuse à travers des images vintage aux couleurs éclatantes. Lana Del Rey, vêtue de blanc, se rend paisiblement à une pool party. Sa voix frissonnante s’élève sur la douce mélodie d’un piano. Puis le morceau s’emballe et le clip tourne au cauchemar, entre accident de la route et métamorphose vampirique à minuit sous les hurlements des loups, avant que le morceau ne reprenne son souffle.

Un clip extrêmement graphique. Terriblement année 70. Prodigieusement réalisé.

« It’s never too late baby so don’t give up
Il n’est jamais trop tard bébé donc n’abandonne pas
Under the Chemtrails Over The Country Club
Sous les chemtrails au dessus du pays de la fête
Under the Chemtrails Over The Country Club
Sous les chemtrails au dessus du pays de la fête« 

J’aime aussi beaucoup yosemite, Dark but just a game et surtout Tulsa Jesus Freak.

Tiggs Da AuthorSuitcase of Sins

Tiggs Da Author

Avec Blame It On Youts, Tiggs Da Author, a composé un patchwork de styles musicaux dans le même album. Alors oui, un titre reggae comme Zulu Gang n’a aucune chance de me séduire. Non pas que ce soit nul. Mais le reggae, ca ne passe pas.

Tiggs Da Author est né en Tanzanie, mais a évolué dans les pays d’Outre-Atlantique. Ses influences? Le jazz, le reggae et le Hip-Hip. Et du coup, il y a aussi un peu de folk-pop dans le bonhomme. Dans le Tip-Top Brand New, il groove comme dans les années 70. Dans Just a Little, il « pop » à l’africaine. Du coup, on a envie de danser…

Mon morceau préféré? Suitcase of Sins. Un hymne imprégné de gospel.

Tiggs se demande si il « arrivera encore au paradis/avec une valise de pêchés ».

UNKLE – Broken

UNKLE

UNKLE

Un groupe obsédé par le renouvellement. Souvent, c’est raté. Sauf lorsque l’Ecossais météorique Gavin Clark figure au casting soyeux du déchirant Broken

Loïc Nottet – Mr/Mme

Loïc Nottet

Vous connaissez un certain Jacques Brel?
Et Stromae, ça vous parle?
Evidemment…
Leurs points communs : ils sont belges, amoureux des mots et exigeants.
Loïc Nottet est également Belge et lui aussi est un conteur.
J’ai découvert Mr/Mme cette semaine, grâce à un twittos.

« Bonsoir, Monsieur, Madame, aujourd’hui, j’te dis tout
J’préfère parler en « tu »
Car je n’aime pas le « vous »
J’trouve que ça vieillit et moi j’veux rester petit
Un gamin pour la vie sans mouchoirs, ni cris
« 

Mr/Mme est une chanson thérapie. Où il se met à nu.

« J’voudrais m’écrire un monde
Une planète rien qu’à moi
Une planète sur laquelle
Je me sentirai moi
Un renouveau sans chaînes
Dépourvu de haine
Une planète sur laquelle
Tu me donnerais des ailes
« 


Mick Flannery – Get what you give

Mick Flannery

Il en fallait bien un… Un troubadour noir. Un compositeur solitaire pondant des ballades clairsemées et à combustion lente. Franchement, il ne faut pas traduire l’album « by the rule » de Mick Flannery. C’est trop sombre. On peut l’admirer, mais difficilement apprécier. Sauf ce train folk qu’est Get what you give.

« Search in the past for the bad that is in me
I’m trying to see if I’ve lost anything
I stumble upon the fact that nobody’s watching
Now how they ever gonna catch me, boy?
How they ever gonna catch me?
« 

Bon… Vous avez écoutez Mick. Vous êtes déprimé?

Vitalic : Face Out

Vitalic


Vitalic va vous redonner un coup de boost.

Enfin… Vitalic, c’est pas un tendre non plus. Surtout Fade Away. Le clip met en scène une tuerie entre gangsters qui vire à l’absurde. Un déchaînement de crimes qui finissent par ne plus avoir de sens, littéralement. La douceur, chez Vitalic est ailleurs.

Mais sans le clip, c’est très dansant !

Cette fois, DE LA BONNE HUMEUR !

Et pour de la bonne humeur, rien de mieux que le bon vieux rock.

Eric Burbon and War – Tobacco Road

Eric Burdon va s’associer avec War. En 1970. Et ça contient du très lourd ! Notamment cette reprise de 14 minutes de Tobacco Road.

Eric Burdon est un des plus grands chanteurs de rock britanniques. Le mec a démarré sa carrière avec un groupe mythique, Animals: tout le monde se souvient de leur tube House Of The Rising Sun. Les mêmes Animals sortiront d’autres hits, dont une reprise de Don’t Let Me Be Misunderstood, chanson à la base interprétée par Nina Simone et que le groupe de disco-flamenco Santa Esmeralda revampera en 1977.

Mattafix – Big City Life

Mattafix

En 2005, le duo britannique Mattafix dévoile Big City Life, deuxième single de l’album Signs of a Struggle. Plus grand succès de Marlon Roudette et Preetesh Hirji, cet opus sera suivi de Rythm and Hymns, en 2007.

Je détestais ça.

15 ans plus tard, je trouve ça super bien…

Hooverphonic – Mad About You

Hooverphonic

Hooverphonic est un groupe de trip hop belge formé en 1995. Avec Mad About You, on est dans le sensuel. C’est beau. Et la voix de Geike Arnaert est ensorcelante.

« Are you the fishy wine that will give me a headache in the morning
Es-tu le vin douteux qui me donnera mal à la tête le matin
Or just a dark blue land mine that will explode without a decent warning.
Ou juste une mine (**) bleue sombre qui va exploser sans sommation suffisante
Give me all your true hate and I’ll translate it in our bed,
Donne moi toute ta haine véritable et je vais la traduire dans notre lit,
Into never seen passion, never seen passion
Dans une passion jamais vue, une passion jamais vue
That is why I am so mad about you
C’est pour cela que je suis si dingue de toi
« 

Benjamin Biolay – ton héritage

Je n’aime pas le personnage et j’ai du mal à comprendre ce qu’il dit.
Son duo avec Orelsan, ne regrette rien, m’avait séduit. Mais grâce au rappeur.
Dans ton Héritage, Biolay écrit une lettre à son enfant. Un testament d’une rare beauté.

« Si tu aimes l’automne vermeil
Merveille rouge sang
Si tu as peur de la foule
Mais supporte les gens
Si tes idéaux s’écroulent
Le soir de tes 20 ans
Et si tout se déroule
Jamais comme dans tes plans
Si tu n’es qu’une pierre qui roule
Roule mon enfant
Ça n’est pas ta faute
C’est ton héritage
Et ce sera pire encore
Quand tu auras mon âge
Ça n’est pas ta faute
C’est ta chair, ton sang
« 

J’aurais aussi pu parler des Matins Difficile de Gaétan Roussel, de la meilleure version de Knockin’on heaven’s Door de Dylan sur l’album Pat Garret & Billy the Kid ou faire un comparatif sur Break My Baby de Kaleo (pour changer) entre leur live sur un phare paumé en Islande ou leur version acoustique guitare-harmonica sur une barque au large des côtes Islandaises…

Mais j’ai piscine.

6 commentaires

  1. Je l’adore 🙂
    J’ai écouté ce titre 20 fois hier !
    Mais les paroles sont tout de même très sombres! (Ce qui ne me dérange pas. J’adore les songwriters)
    Merci à toi!

    J'aime

  2. C’est parce que tu lis sur ton téléphone? Je ne sais pas pourquoi cela ne marche pas ! 😦
    Non, je n’écris plus. J’ai peu de temps. J’ai un truc en cours que je n’arrive pas à finir. Mais cela viendra 🙂
    Tu sais comment c’est : moins tu en fais….

    J'aime

  3. Dis donc, tu passes beaucoup de monde en revue et la plupart des vidéos sont indisponibles chez moi. Tu n’écris plus de textes ??? Bonne soirée ! Je me réabonne car je n’ai pas reçu tes nouveautés depuis un bon moment.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s