Dimanche philo: devenir Evitiste

L’Évitisme est une philosophie nouvelle et optimiste conçue pour sauver l’homme moderne de lui-même. 

Le principe de l’Évitisme est simple : un Évitiste évite les choses, tout simplement. 

Il les évite car le non-évitement conduit à l’implication, source de tous les problèmes de l’homme. 

Descartes disait : «Je pense, donc je suis. » L’Évitiste dit : «J’veux pas, donc j’march’rai pas. » 

Pourquoi l’Evitisme ? 

Toutes les doctrines éthiques ou philosophies élaborées par l’homme jusqu’à ce jour pour guider son existence et sa pensée se sont révélées fondamentalement erronées. 

Pour la majeur partie des individus, l’idée est que l’homme doit absolument «faire quelque chose». 

C’est cette conception tordue qui continue aujourd’hui encore à mettre le bazar partout. 

 De l’avis général, l’homme moderne fonce vers le néant. Cette situation est due au fait que l’homme souffre d’une compulsion le poussant à sans cesse se lancer dans des projets, des plans et des actions. 

Cette implication perpétuelle est motivée par le désir qu’à l’homme de se prouver qu’il est un être unique et supérieur; c’est-à-dire qu’il travaille pour gagner de l’argent et pouvoir s’acheter des choses que ses voisins n’ont pas, qu’il porte des caleçons violets pour montrer qu’il est sexy, et cetera, et cetera. 

Naturellement, des tentatives de ce genre ne peuvent que mener de l’anxiété à la névrose, par le truchement de la frustration. 

Beaucoup de gens réactionnaires, énergiques et ambitieux vous soutiendront que les Évitistes ne sont que des flemmards.  

C’est vrai. 

Mais tout le monde peut devenir evitiste.  

La répétition incessante de certains exercices fondamentaux (ne pas décrocher quand le téléphone sonne, laisser la bouilloir jusqu’à évaporation totale de l’eau pour le thé etc) par l’étudiant en Évitisme développera en lui le «déflexe» évitiste. Le déflexe est un conditionnement du système nerveux, qui lui permet de ne pas réagir aux stimulations ou stimuli de toutes sortes. 

Une fois les positions bien acquises et le déflexe conditionné, l’Évitiste doit alors entreprendre les démarches nécessaires pour s’inscrire à son Comité Évitiste d’Inaction Politique Local et adhérer à la Disassociation Générale des Évitistes (DGE).

Le but est de ne pas s’y rendre afin de rester affalé sur son canapé. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s