Lettre à mon banquier après découverte d’agios – BNP-

Bonjour Madame,

En cette veille de Noël, je note avec stupeur une série de « commissions d’interventions » répétées et exorbitantes (16 euros, 8 euros, 25,26 euros etc) sur ce compte alors que l’ensemble de mes autres comptes sont dans le positif. Il est à noter que ces « commissions d’interventions » ont eu pour « démarrage » un solde débiteur de 3,78 euros. J’aimerai savoir précisément à quels commissions exactes et sur quels justificatifs légaux se basent les fondements de ce racket.

D’autant que l’ensemble de mes autres comptes sont créditeurs de plusieurs milliers d’euros.

Cela ressemble à s’y méprendre à des taxes injustes et bien naturellement, c’est dans l’enracinement profond d’une banque comme la vôtre, immorales.

De toute évidence, vous saignez les petits épargnants. Je vous rappelle que le journal Le Monde, a prouvé que la BNP (notamment) a mis au point un système de montage financier « permettant de faire rembourser indûment des impôts sur les dividendes versés aux actionnaires » ce qui représenterait  « depuis 15 ans »  « 55 milliards d’euros de pertes fiscales pour les états européens » et, selon leurs estimations : « 3 milliards pour le fisc français ».

Votre séquence boursière (- 25% sur les six derniers mois) est, je l’espère, symptomatique d’une gestion malade de votre système. J’aime à penser que votre banque (comme les autres) sont atteintes d’un cancer, et que, nous appréhenderons prochainement un système capitaliste raisonnable.

L’Elysée et les banques se sont engagées à ne pas augmenter les tarifs bancaires des particuliers pour 2019 et à plafonner les tarifs d’incidents bancaires des particuliers les plus fragiles. C’est bien mais Quid des particuliers dans mon cas? Ceux qui sont dans le milieu haut du panier, qui serrons les dents en regardant notre pouvoir d’achat d’effondrer jour après jour?

L’histoire démontre que nous sommes habitués à rester à quatre patte, le cul en l’air, à nous faire racketter le fondement sans lubrifiants. 

Je vous ai à de maintes reprises signifié mon agacement face à ces agissements injustes. Du temps où je me trouvais à la BNP de Nantes (ces banquiers me manquent atrocement), il n’était jamais question de telles arnaques.

Je vous ai également signifié que nous changerions de banque au profit d’un concurrent si vous poursuiviez ces agissements exorbitants et automatisés.

Je précise bien « automatisé » car la main de l’homme, dans votre métier, n’existe quasiment plus. La machine remplace déjà en grande partie vos attributions. Vous n’êtes qu’une interface dans un système robotisé. Les flux financiers sont gérés par des calculs de machines. Telle une condamnée sur échafaud, vous comptez vos jours avant la guillotine. Gardez la tête froide. Les banques en ligne auront votre peau (et la nôtre aussi d’ailleurs). Mais au moins, elles ne collent pas 50 balles de frais en 17 jours.

Aussi, par la présente, je vous demande le plus aimablement du monde de rayer d’un trait informatique mes agios tant que vous le pouvez.

Cela vous rendra humaine à mes yeux.

Je pourrai ainsi m’offrir un plateau de fruits de mer pour le nouvel an.

Je pourrai également vanter vos mérites et votre humanité.

Grâce à vous, mon fils aura une paire de chaussures d’hiver, lui qui va à l’école pieds-nus et en claquettes.

Je suis certain qu’en cette veille de Noël vous êtes habitée par l’amour de votre prochain.

Je sais également que vous aussi, vous vous faites parfois enfiler par derrière sans lubrifiant.

Joyeux Noël à vous et à vos proches

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s